• Il se leva en sursaut et à bout de souffle. Après avoir constaté qu’il était en sueurs, il se précipita d’aller se laver le visage et regagna sa place près d’elle pour mettre les choses au clair.

    Après avoir fixé le plafond une bonne demi-heure, il se leva à nouveau, s’approcha d’elle et mit les pieds et les mains au sol. Il s’appuya sur une main et caressa avec l’autre ses doux cheveux longs. Puis fronça les sourcils en voyant une partie du corps de la jeune femme nue.

    -          Merde ! Cria-t-il, en plus de rêver de cela, je l’ai réellement fait …

    Elle ouvrit les yeux après avoir durement lutté contre son envie de dormir encore un peu plus.

    -          Hum ? Qu’est -qu’il y’a ? J’ai cru avoir entendu un gros mot …

    La jeune femme ne prêtait même pas attention à l’expression du visage de son homme, tout ce qu’elle voyait, c’était son beau torse. Après l’avoir contemplé assez longtemps d’après lui, elle leva le regard vers lui, et lâcha un rire étouffé.

    -          Quoi ? Demanda-t-il en rougissant.

    -          Rien, rien, dit-elle en continuant de rire.

    Tellement jolie … Pensa-t-il, Non, non ! Reprend toi !

    -          Arrête de rire, ce n’est vraiment pas drôle, tu ne peux pas savoir à quel point je me sens coupable.

    -          C’est à cause d’hier ?

    -          Hana, je m’excuse, je te jure que je n’avais pas l’intention de te faire subir une te …

    Elle s’agrippa à son cou et lui fit un sourire. Il jura intérieurement, ce n’était pas le moment de faire ça.

    -          C’est mignon ce que tu dis, mais non.

    -          Quoi ?

     -          Je ne suis pas fâchée, pas du tout. Au contraire, et je compte bien te réclamer des petits bisous pour que tu fasses la même chose la prochaine fois. Dit-elle en regardant ailleurs après avoir achevé ses paroles.

    Après un long moment de silence, il décida de la raisonner.

    -          Sais-tu au moins ce que tu es en train de dire ?

    -          Oui, je sais très bien ce que je dis, affirma-t-elle.

    Il se sentit battu, elle était tellement sûre d’elle. Il continuait de la fixer sans détourner le regard, sa beauté était divine, il avait la permission de faire tout ce qu’il voulait d’elle et pourtant, il se maudissait en sachant qu’il voulait encore d’elle. C’était peut-être ce regard soucieux qu’elle lui ait adressé cette nuit là qui l’empêchait d’oser le faire à nouveau.

    -          Takeshi, tu peux me laisser partir, s’il te plait ? Demanda-t-elle gentiment.

     

    Il se retira, reprit sa place et mit le livre qu’il avait près de lui entre ses mains. Elle se leva discrètement tout en entraînant son drap avec elle ... Toute cette scène ne lui avait pas échappé, mais il replongea sa tête dans son livre, ne voulant pas s’attirer d’autres problèmes.  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :